Les 7 étapes de la reconstruction après avoir vécu en relation avec un pervers narcissique

Cet article a été rédigé par Julie Papi. Pour voir ses services de coaching, cliquez ici.

Ça y’est vous avez eu le déclic et vous l’avez enfin quitté après des mois et des années de manipulations, de violences verbales et peut-être même de violences physiques ! Oui mais voilà maintenant vous vous sentez seule et abandonnée, vous ne savez pas quoi faire, vous pensez encore à lui et puis tout ça c’était votre faute parce que vous n’avez pas réussi à l’aider, vous n’étiez pas assez bien pour lui etc… STOP ! On arrête de se flageller ! Ce n’est pas votre faute !Alors aujourd’hui je vous donne les clés et je vous explique par quoi vous allez passer et comment avancer.

1. La libération de l’emprise 

C’est celle qui survient en premier après la rupture, c’est aussi la plus difficile car il va falloir couper tous les liens énergétiques ! Il va surement vouloir que vous reveniez et donc préparez vous au harcèlement, au chantage, il va vouloir vous faire peur, il va aussi jouer avec vos sentiments, vous dire que vous êtes la femme de sa vie etc.. Et c’est là où vous devez réussir à devenir imperméable à tout ça et aux fausses promesses pour ne pas finir par céder et retourner avec.. Pour ma part la 3ème fois a été la bonne 😅, ne désespérez pas, restez concentrée sur votre objectif final.

2. La prise de conscience 

Cette phase, c’est la phase où l’on comprend que l’on a été victime d’un bourreau et que tout ça n’était pas notre faute ! Elle peut mettre plus ou moins de temps à arriver selon si on vit dans le déni ou non. Elle peut parfois arriver comme un boulet de canon, réaliser que ce que l’on a vécu c’était l’enfer, c’était juste pas une relation normale finalement, en fait l’amour ce n’est pas ça ! Personnellement j’ai mis je crois 2 ans à prendre conscience, ce qui m’a aidé c’est le film “l’emprise”, un petit bijou que je vous conseille de regarder.. par contre préparez les mouchoirs ! 

3. Qui je suis vraiment ? 

Alors ici on commence à comprendre que l’on vit la vie de quelqu’un d’autre. Pourquoi ? Parce que le fait d’avoir été déformée par les mots de l’autre pendant des années, à se faire répéter que l’on est nulle, à s’adapter à lui et à tous ses faits et gestes, on s’est transformé en quelqu’un d’autre. C’est ici que j’ai compris que non je ne voulais pas avoir des enfants jeunes et que je voulais juste voyager contrairement à ce que mon ex voulait me faire croire car lui voulait une famille et ne surtout pas bouger trop loin de sa propre famille. Je ne m’habillais pas non plus comme j’avais envie de m’habiller, j’avais envie d’être plus femme et d’oser me montrer plutôt que de rester cacher comme on me l’avait toujours dit. Cette phase va engendrer de grosses remises en question et peut-être très longue sans accompagnement. 

4. Reprendre confiance en soi

Une fois que l’on a comprit qui on est, il est beaucoup plus facile de reprendre confiance en soi et de s’assumer, de se montrer réellement tel que l’on est. Tout est beaucoup plus fluide, plus sympa, plus beau ! La vie que l’on vit nous correspond enfin et il est plus facile de s’épanouir. Cette étape est toujours un peu délicate car elle engage de sortir de notre zone de confort, celle que l’on a toujours connu et de changer certaines habitudes. Ici on se dit que la liberté est enfin au rdv !

5. Gérer ses émotions 

De manière globale on vit plus intensément et donc on a tendance à passer de tout à rien, du moral à 100 à du moral à 0. Difficile de rester dans une continuité stable. Pour cela dans cette phase il est important de comprendre ses émotions, d’où elles viennent, pourquoi elles sont là, pourquoi je ressens ce que je ressens. On peut retomber dans des doutes, essayer d’avancer mais ne pas y arriver, ne pas comprendre pourquoi. Ici de nouveau un gros travail d’introspection, la gestion de l’énergie va également être essentielle, les deux sont liées et tout ce travail va nous mener à l’étape numéro 6.

6. Guérir les blessures inconscientes 

Cette étape peut-être longue parce qu’il va falloir retourner creuser ce que l’on a enfouit pendant toutes les étapes précédentes. Ici c’est se mettre à nu, comprendre que tout ça est ancré en nous, dans notre inconscient, que tout ça nous empêche d’avancer dans nos projets, nos vies, dans ce que l’on souhaite vraiment faire, nos rêves etc.. Ici on se dépouille complètement, ça peut faire peur, ça peut être dur, on va peut-être renier certaines de ces blessures, ne pas les accepter et pourtant derrière cela on va trouver un diamant brut ! Ici on intègre tout ce que l’on savait déjà avec notre cerveau, c’est à dire que notre inconscient lui continuait de jouer les mêmes programmes qui avaient été créés par le passé alors que le notre conscient lui c’était déjà habitué à vivre différemment. Ici on prend conscience que l’on s’autorise sabotait et on intègre toutes les leçons de l’univers dans l’intégralité de notre corps. La guérison des blessures libère les douleurs bloquées dans le corps, libère l’esprit et libère les blocages. C’est ici que la vraie liberté arrive, la libération de la prison mentale !

7. L’alignement

La dernière étape c’est l’alignement ! C’est à dire que vos actions sont en concordance avec vos pensées. Vous n’êtes plus dans une contradiction interne. Vous avez nettoyé votre dialogue interne, vous avez intégré que vos pensées créent vos actions et vous être revenue dans une fluidité déconcertante. 


Que vous soyez dans la phase 1 ou dans la phase 7 à tous moments n’hésitez pas à demander de l’aide, le coaching permet de se libérer plus rapidement. Si l’une des phases n’a pas été assez explorée il est possible de passer à la phase supérieure et puis de revenir à la phase inférieure et c’est pour votre bien ! N’oubliez pas que vous êtes la seule décisionnaire de votre vie !

Cet article a été rédigé par Julie Papi. Pour voir ses services de coaching, cliquez ici.

Autres article

Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici