La blessure d’abandon, comment la reconnaitre et comment la guérir ?

La blessure d’abandon fait couler beaucoup d’encre, tant en psychologie qu’en développement personnel, mais aussi au sein de la communauté spirituelle, avec les fameuses cinq blessures de l’âme.

Mais qu’est-ce que réellement la blessure d’abandon ? Comment la reconnaître, et surtout, comment la guérir ? Si vous vous intéressez à cette fameuse blessure d’abandon, alors restez avec nous ! 

Qu’est-ce que la blessure d’abandon

Comme son nom l’indique, la blessure d’abandon est un sentiment d’abandon, ressenti étant enfant, de la part d’un ou de nos deux parents. L’abandon peut être d’ordre émotionnel ou physique.

Les premières années de la vie d’un enfant sont les plus importantes pour son développement. Durant ses sept premières années, il acquiert toutes les informations qui vont ensuite constituer son caractère et modeler sa personnalité. Les enjeux psycho-affectifs et psychologiques des sept premières années d’un enfant ont une influence directe sur son développement à l’âge adulte.

Un sentiment d’abandon ressenti par l’enfant, aussi anodin qu’il puisse paraître, peut alors avoir un impact significatif dans son développement en tant qu’adulte et ses relations interpersonnelles.

D’où vient la blessure d’abandon

Les causes de ce sentiment d’abandon peuvent être multiples et sont propres à chacun. 

Les exemples les plus évidents peuvent être les suivants :

– Divorce ou décès d’un des parents

– Un placement en famille d’accueil

– Violences physiques, émotionnelles ou sexuelles

– Parent malade et donc moins disponible

– Plus d’attention sur un autre membre de la fratrie

Les causes d’une blessure d’abandon peuvent être aussi bien plus subtiles, et tout aussi légitime. D’après certains psychiatres, une blessure d’abandon peut simplement provenir de l’interprétation de l’enfant d’une situation en apparence anodine. Par exemple : une mère en retard pour venir chercher son enfant à l’école. 

Le sentiment d’abandon chez l’enfant peut être ressenti de mille et une manières. Ce n’est pas parce que vos parents ne vous ont pas “abandonné” à proprement dit, que vous ne pouvez pas être affecté par une blessure d’abandon à l’âge adulte.

Les cinq blessures de l’âme que l’on retrouve souvent dans la communauté spirituelle, nous parlent même d’une dimension héréditaire de ces blessures. Ces blessures se transmettraient de génération en génération. Si vous pensez avoir une blessure d’abandon, alors un de vos parents a certainement la même blessure. Si cette dimension plus spirituelle vous intéresse, n’hésitez pas à vous procurer l’ouvrage de Lise Bourbeau, Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même.

N’ayez crainte, la blessure d’abandon n’est pas une fatalité, et vous n’êtes pas condamné à transmettre cette blessure a votre progéniture. Nous verrons un peu plus bas dans cet article comment guérir ses blessures.

Comment reconnaître la blessure d’abandon dans notre quotidien

Il se peut que vous vous intéressiez à cet article car vous pensez souffrir d’une blessure d’abandon, ou bien car vous pensez que quelqu’un de votre entourage souffre de cette blessure. 

Alors comment reconnaître cette blessure, chez vous et chez les autres ?

Tout d’abord, gardez en tête que la blessure d’abandon peut être ressentie à différentes intensités. Plus elle est profonde, plus la personne ressentira de « symptômes ». Les symptômes peuvent alors être minimes si la blessure est peu intense.

Les relations interpersonnelles sont bien souvent le domaine de prédilection de la blessure d’abandon. Une personne vivant avec une blessure d’abandon s’attend constamment à ce que l’autre la déçoive ou l’abandonne. Le moindre petit incident peut alors raviver leurs craintes d’être trompés, trahis, ou abandonnés. Une personne avec une blessure d’abandon a beaucoup de mal à faire confiance et à recevoir de l’amour.

Voilà les principaux symptômes que l’on peut constater chez une personne vivant une blessure d’abandon :

1. Vouloir plaire à tout le monde

Un besoin constant de plaire, de faire plaisir à tout le monde. Les personnes souffrant d’une blessure d’abandon ont souvent du mal à dire non, et se plient en quatre pour les autres. Ils font passer les autres en premier, négligent leurs propres besoins pour se faire “aimer” des autres, et de ce fait, éviter qu’ils les abandonnent. 

2. Constamment chercher l’attention des autres

Cette recherche d’attention peut se traduire par le fait de vouloir parler d’eux, d’être au centre des conversations. Pour les plus extraverties, en cherchant constamment à être le centre d’attention au sein d’un groupe. Cette recherche d’attention peut aussi se traduire sous la forme de plaintes et de victimisation. Par exemple, une personne qui tombe souvent “malade”, pour attirer l’attention des autres. 

3. Surinvestir dans les relations

Les personnes ayant des problèmes d’abandon ne se sentent pas en sécurité dans une relation. Ainsi, ils surinvestissent pour « conquérir leur partenaire » et réduire les risques d’abandon. Ils comblent souvent leur partenaire de compliments et de cadeaux.

4. Problèmes de confiance

Le sentiment constant d’insécurité qu’ils ressentent rend difficile la confiance qu’ils accordent aux autres. Ils ont besoin de temps, et de certitude avant de pouvoir accorder pleinement leur confiance, car ils pensent perpétuellement qu’ils risquent d’être abandonnés à tout moment.

5. Repousser les autres

En prévention, une personne souffrant d’une blessure d’abandon, peut avoir tendance à « repousser » certaines personnes, avant que ces personnes aient la chance de les repousser. 

« Je t’abandonnerai avant que tu m’abandonnes. »

6. Codépendance

Étant donné que les personnes ayant des problèmes d’abandon ont tendance à avoir une faible estime d’eux-mêmes, elles se construisent principalement à travers leurs relations. Elles s’identifient à leurs partenaires et, ce faisant, deviennent émotionnellement dépendantes d’eux. 

7. Besoin constant de réassurance 

Les personnes ayant des problèmes d’abandon doivent être constamment rassurées qu’elles ne seront pas abandonnées. Bien qu’un certain degré de recherche de réassurance soit normal dans les relations, un besoin constant de réassurance indique des problèmes d’abandon.

8. Essayer de contrôler le comportement des autres

Comme ils craignent d’être abandonnés, ils font ce qu’ils peuvent pour contrôler le comportement de leur partenaire afin que leur partenaire ne les quitte pas.

9. Relations superficielles

Les personnes ayant des problèmes d’abandon passent d’une relation superficielle à une autre parce qu’elles craignent l’intimité. Si elles n’impliquent pas leurs émotions, elles ne peuvent pas être blessées et abandonnées.

10. Saboter les relations

Ils agissent de manière irrationnelle pour sortir des relations. Par exemple, ils feront tout un plat d’un petit problème pour pouvoir mettre fin à la relation et se prouver qu’ils sont indignes d’être aimés.

Comment guérir la blessure d’abandon

Rassurez-vous, vous n’êtes pas condamné à subir votre blessure d’abandon pour le restant de vos jours. Prendre conscience que vous avez cette blessure d’abandon, est déjà un premier pas vers la guérison. 

Voilà quelques pistes pour vous aider à guérir de votre blessure d’abandon :

1. Reconnaissez votre blessure passée

Prenez conscience de vos blessures, et acceptez-les. N’essayez pas de les nier ou de les éviter. Puisque vous ne pouvez pas échapper à la douleur du passé, votre seule option, si vous souhaitez guérir, est de ressentir tout le chagrin, la tristesse, la colère et éventuellement le pardon qui accompagnent ces blessures.

2. Ressentez pleinement vos émotions

Donnez-vous tout le temps dont vous avez besoin pour pleurer, crier, ou même taper dans un oreiller. Il est courant d’identifier les émotions désagréables comme « négatives ». Mais la colère, la rage et la tristesse sont tout aussi utiles que le bonheur ou la joie, peut-être parfois même plus. Vous ne pouvez pas contourner et ignorer votre colère, votre rage ou votre chagrin et vous retrouver tout d’un coup au pays de l’amour et du pardon. Ne précipitez pas le pardon, prenez le temps de vous pencher sur cette colère et cette tristesse.

3. Observez vos comportements

A chaque fois que vous ressentez une émotion désagréable, observez-vous comme si vous étiez une tierce personne dans la pièce. Prenez conscience que cette émotion est liée à une blessure du passé. Ne vous attachez pas à elle, observez-la seulement.

4. Ne vous jugez pas

Ne vous jugez pas pour ce que vous ressentez. Ne vous jugez pas à chaque fois que votre blessure se rouvre. A chaque fois que vous ressentez ces sentiments d’abandon ou de peur d’être abandonné, apportez-vous de l’amour et de la compassion.

5. Communiquez

Communiquez avec votre entourage au sujet de vos doutes et vos blessures. N’ayez pas peur d’être vulnérable. Si vous vous sentez abandonné, parlez-en. Si vous avez peur d’être abandonné, soyez honnête. 

6. Prenez du recul

Quand vous ressentez un sentiment d’abandon, des peurs, des doutes… Prenez du recul quant à ces émotions. Souvenez-vous qu’elles ne sont que la réactivation d’une blessure du passé. Laissez ces émotions passer. Moins vous y serez attaché, plus elles passeront rapidement.

7. Apportez de l’amour à votre enfant intérieur blessé

A travers des méditations, de l’hypnose ou bien des visualisations, apporter de l’amour à votre enfant intérieur blessé. Soyez ce parent dont vous avez manqué étant enfant, et apportez-vous l’amour et le soutien que vous auriez aimé recevoir. Rassurez-le, aimez-le, et acceptez-le sans condition.

8. Consultez un professionnel

Si vous ne souhaitez pas entreprendre ce chemin seul, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Que ce soit avec un psychologue, un hypnothérapeute ou bien une énergéticienne, plusieurs approches sont disponibles pour vous aider sur le chemin de la guérison. 

Il n’existe malheureusement pas de recette magique pour guérir une blessure d’abandon en un claquement de doigt. Mais en avoir conscience, s’observer au quotidien et ne pas se juger, apaisera votre blessure, pour qu’avec le temps, elle puisse enfin cicatriser.

Autres article

Commentaire

  1. La blessure lié à l’abandon est en général tellement profonde que je trouve cela compliqué dans « guérir » à 100%. Mais je pense qu’après avoir pris conscience de ce mal le mieux à faire est de se faire accompagner par un professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici