Le jeune intermittent, vraiment efficace ?

laetitia-p

20 Jan 2021

Que pensez-vous du jeune intermittent ? Beaucoup d'études se contredisent à ce sujet. J'aimerais savoir si certains d'entre vous l'on pratiquer sur plusieurs mois ou années et on vraiment vu une différence sur leur organisme, et un mieux-être général ?

Merci :)

sylvie-t

20 Jan 2021

Pour ma part, je le pratique depuis 1 an, et hormis la perte de poids considérable, j'ai aussi constaté avoir plus d'énergie, d'être moins fatiguée, et de me sentir plus légère oui!


paula76

20 Jan 2021

Ton corps dépensera forcement moins de temps a digérer donc aura plus d'énergie, ça, c'est sur!


jean-david

20 Jan 2021

j'aime beaucoup, ça permet de se reconnecter avec son corps, et aussi d'avoir de l'énergie en hausse !

en revanche il y a plein de stratégies possibles et j'ignore quelle est la meilleure ; pour ma part j'essaie de ne rien manger entre 22h et 14h le lendemain


symbiosis

21 Jan 2021

Bonjour Laetitia-p

Le jeûne intermittent est une manière de mettre son organisme suffisamment au repos pour lui permettre de récupérer de l'énergie et d'avoir suffisamment de temps pour éliminer les déchets du corps. Sans ce temps de repos, il travaille trop, trop souvent et s'épuise. Suivant les personnes il faudra choisir des jeûnes intermittents plus ou moins longs, ou des mono-diètes ou carrément des jeûnes plus ou moins courts. Chacun est différent et donc les capacités adaptatives sont aussi différentes. Il est donc important de bien se connaître et de faire des essais. Soit seul(e) ou accompagner

Coeurdialement

Laurence


Pascale

23 Jan 2021

Le jeûne, en général, permet une autolyse des organes. L'énergie vitale sera dispatchée pour les éliminations donc la “purification de l'organisme. L'organisme durant le jeune, va autolyser (nettoyer) ses propres tissus en commençant par les moins indispensables à la vie…ce sera donc les tissus vieillis, malades, sclérosés qui seront autolysés en priorité afin de pouvoir assurer une auto nutrition. C'est pour cette raison que l'on assiste souvent à la disparition de certains maux lors de jeunes. Le jeune “intermittent” permet de faire ce travail, à moindre mesure, certes, mais plus en douceur et avec moins de contrainte. L'idéal étant de s'abstenir de manger durant 14 à 16h par exemple en dînant tôt le soir et en ne prenant pas de petit-déjeuner le lendemain matin (boire simplement une boisson chaude, bénéfique pour l'organisme). Le plus important est de bien écouter son corps et entreprendre un jeune intermittent que si on en sent le besoin. Certaines personnes n'ont pas faim le matin , alors ne les forçons pas et cela se fera sans problème. Par contre, une personne qui aura vraiment besoin d'un petit-déjeuner quotidien et qui se force à faire un jeune intermittent (car c'est un peu la mode actuellement), alors attention: cela peut provoquer des maux de tête ou amener une hypoglycémie matinale. Dans ces cas-là, pourquoi ne pas faire une fois par semaine, un jeune ”intermittent" le soir en ne prenant pas de repas.  N'oublions pas que la voix du juste équilibre est la meilleure . Mettre au repos son organisme de temps à autre ne peut qu'être bénéfique . A nous de trouver ce qui nous correspond le mieux. 

En espérant avoir pu amener un complément d'information à votre question.

Cordialement,

Pascale